dimanche 1 novembre 2015

Le jardin en automne

Création d'une future butte
 Au jardin, l'automne s'installe et prend ses aises. Nous avons nettoyé et enlevé toutes les cultures d'été (tomates, aubergines, poivrons) qui s'abimaient (mildiou et froid).
On en a profité pour commencer à créer une nouvelle butte, avec les déchets verts récupérés lors du nettoyage. Tout doucement, le jardin, année après année, prend forme.

Salades, navets, de saison.
Sur les autres buttes, les cultures de saison peuvent encore avancer (navets, choux semés fin d'été, salades d'automne et d'hiver) avec les derniers jours de beau temps.
Repos hivernal pour cette butte bien protégée par de la paille.

Betteraves replantées, choux et soucis, haricots grimpants

Espérance du jardinier, que l'hiver n'arrive pas trop vite pour les derniers semis ... navets, betteraves, salades et choux. Certains haricots grimpants sont encore bien verts, nous les utilisons dans les soupes pour ne pas les perdre. Ils donnent un délicieux velouté. Nous passons ainsi tous les petits légumes qui n'auront pas le temps de grossir.  

5 commentaires:

Anonyme a dit…

Bonjour Evie,

Très heureuse de te voir de retour sur ton blog....

Chez nous ce sont les tomates, il y en a plein les pieds, mais avec le froid qui arrive elles ne murissent pas, nous ne sommes pas fan de la confiture de tomates vertes alors as tu une astuce pour ne pas les gacher ?

Merci de ta réponse

Isabelle

Dominique H a dit…

Bonjour Evie .

Petit à petit la nature se met au repos ,repos bien mérité en attendant de renaître à nouveau .Tant que nous avons cette espoir tout nous est permis croire et espérer .

A bientôt et bonne continuation toujours un plaisir de lire ton blog .

evie57 a dit…

Merci Isabelle pour ton commentaire, je reprends effectivement du service avec le blog ! Alors pour tes tomates vertes, il n'y a pas 36 solutions. La confiture, évidemment, oui mais, comme toi, je ne suis pas fan ! Ce qu'il est possible de faire c'est de les emballer dans du papier journal ou kraft (papier sans encre chimique), tu les laisses sur une étagère dans l'obscurité, tu attends et elles vont murir. Prendre les tomates qui sont en voie de murissement, pas celles qui sont vertes de chez vertes. C'est tout ce qui me vient à l'esprit, en sachant que se seront des tomates qui n'auront pas vu le soleil, donc le gout sera différent (type tomates de grandes surfaces). Tu ne perds à faire l'expérience ... !

evie57 a dit…

bonjour Dominique, merci pour ton commentaire !

Anonyme a dit…

Merci Evie de ta réponse,
je vais tester ""l'emballage des tomates"" on verra bien, elles finiront en sauce, du moment qu'elles ne se gâchent pas..
Bonne semaine à toi
Isabelle