dimanche 7 juin 2009

Quand j'ai un peu de temps...

Voilà un des côtés de ma personne dont je ne vous ai pas parlé. J'ai une grande passion pour tout ce qui est travaux d'aiguilles. Bon, le tricot, c'est pas mon fort. Je manque de patience et quand j'essaie, soit je fais des trous (pire qu'une souris), soit mon modèle ressemble à celui du film Le père Noël est une ordure. Cela vous dit quelque chose ?
En fait, j'ai commencé à bricoler les fils et aiguilles non pas, par passion mais par nécessité et économie. Ma très chère maman, oh combien patiente, a accepté de me montrer quelques bases de couture et je me suis lancée. Au début, c'était moche, mal fait... Puis avec le temps et la maturité, je m'y suis mise. Il a fallu attendre plus de 40 ans ! Je vous ai dit que ma mère était patiente !
Alors voici quelques unes de mes réalisations que j'aime bien.

Les vaches au point de croix (on les aime beaucoup à la maison)

Une petite alsacienne

Des coussins et un plaid pour aller avec mon beau fauteuil

Dernière de mes passions, le patchwork. Je ne vous ai pas encore parlé des Amish, ça viendra ...
En attendant, de les rencontrer, je m'exerce. Ce dessus de lit m'a demandé 2 ans de travail.
Tout le monde l'aime beaucoup et mes filles veulent que je leur en fasse un à chacune...

Que des petits bouts de tissus de récup.... J'adore !

Patchwork de cœurs (un pour chaque mois de l'année)

Points de croix de rose en bouton (j'aime les roses, dommage qu'elles piquent !)

Les rideaux de la salle de bain, il n'y a que moi qui en ai des comme ça !

Vieux kelsh alsacien et petits cœurs en points de croix

Un abécédaire au point de croix, première réalisation

Revoici la rose légèrement plus ouverte.

Un petit patch naïf

L'imagerie de Noël

J'essaie de dépenser le moins possible. Je récupère de vieux habits que je découds. Je n'avais plus de bourre pour des maniques en patch. J'ai décousu un vieil anorak d'un de mes garçons et ai récupéré la ouate à l'intérieur. Pour le fil, il y a Emmaüs ainsi que pour la laine. Je fouine aussi dans les vide-greniers où j'arrive à trouver pas mal de chose. Aujourd'hui, j'ai fait l'acquisition d'un sac immense de pelotes de laine pour 2 € ! Quand on connait le prix, c'est vraiment une bonne affaire. Surtout que mes filles aimeraient que je leur fasse des gilets sans manche en crochets (style année soixante). Ce sera l'ouvrage de cet été.

1 commentaire:

Anny a dit…

Bravo! Je suis heureuse de voir qu'il y a encore des courageuses pour s'y mettre!